SPÉCIAL

tractpetweb01
Cliquez pour ouvrir

Nouvelles EXPRESS

Inscription infocourriel

Si vous désirez recevoir des nouvelles de nos activités ou des alertes à la mobilisation, veuillez inscrire votre nom et votre courriel. C'est extrêmement important pour nous de garder contact avec vous pendant cette période où nous devons nous mobiliser rapidement.

logoRRCBMTLpt

Confrères, Consœurs, chers Amis,

Voici un texte qui nous concerne tous directement publié sur le groupe Facebook privé: Cols Bleus de Montréal Debout et Regroupés auxquels tous sont les bienvenue si vous voulez tout savoir. C’est le résumé des graves conséquences qu’entraîneront les amendements proposés aux Statuts proposés par la Tutelle, si les Cols Bleus actifs les adoptaient lors de leur prochaine Assemblée où nous y avons encore le droit de parole. Autant les retraités actuels que futurs seront perdants si on perd nos acquis au 301 malgré qu’on y a cotisé pour la majorité pendant 30 ans.

Nous avons tous un rôle à jouer pour empêcher ça en parlant sans tarder aux Cols Bleus actifs que nous connaissons pour qu’ils aillent voter contre ça. Et en vous déplaçant tous pour venir appuyer vos représentants de votre Regroupement des Retraités Cols Bleus qui iront défendre vos positions.

Seuls nous n’y pourrons rien, on a besoin de tous et de toutes cette fois !

Solidairement
Jean Lapierre  coordonnateur


INFO 4.3.3. LE SORT QUE LA TUTELLE VEUT RÉSERVER AUX COLS BLEUS LORSQU’ILS DEVIENNENT RETRAITÉS
ART. 3.06 + art.4-3e par. du projet de statuts de la tutelle

 

Leur article 3.06 MEMBRE HONORAIRE À LA RETRAITE et art. 4- 3e par. ASSEMBLÉES DES MEMBRES est le reflet de comment la TUTELLE VEUT S’ASSURER QUE SE POURSUIVE APRÈS LEUR DÉPART DES BUREAUX DU 301, LA FAÇON qu’ils ont eu depuis leur arrivée DE TRAITER avec Mépris nos Retraités, son Regroupement et ses Représentants.

 

LEUR TEXTE RENIERAIT NOS DROITS ACQUIS ET NOS PRATIQUES PASSÉES ÉTABLIES DEPUIS 75 ans ainsi que nos DROITS PRÉVUS À NOS STATUTS AUX ARTICLES 18.01 b) dernière ligne / 18.03 / 18.04 / 6.03 a) / 14.16 a) et 19.03 a), en plus D’IGNORER complètement l’EXISTENCE et le RÔLE Important de notre REGROUPEMENT DES RETRAITÉS COLS BLEUS, QUI A ÉTABLI DEPUIS 1988 SES PROPRES STATUTS ET RÈGLEMENTS de CONCERT AVEC le 301.

 

À SAVOIR :

 

C’EST LE MONDE À L’ENVERS,
ALORS QU’ILS PROPOSENT COMME ON L’A VU QU’UN NOUVEAU TRAVAILLEUR AUXILIAIRE DEVIENDRAIT MEMBRE EN RÈGLE DU SYNDICAT  SUR SIMPLE DEMANDE,
ILS VOUDRAIENT MAINTENAIT IMPOSER, AUX MEMBRES EN RÈGLE QUI VEULENT DEVENIR MEMBRE RETRAITÉ APRÈS AVOIR PAYÉ LEUR COTISATION SYNDICALE PENDANT SOUVENT 30 ANS, UN TOUT NOUVEAU PROCESSUS DE DEMANDE D’ADHÉSION QUI PASSERAIT PAR :


    • UN VOTE À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE,
    • SUIVI DE L’ENVOI PAR LE TRÉSORIER DU 301 de vos cordonnées AU SECRÉTAIRE-TRÉSORIER DU SCFP QUI PAR LA SUITE  LUI REMETTRAIT VOTRE CARTE.
    • ILS POUSSENT L’AUDACE JUSQU’À OFFRIR À CEUX DÉJÀ RETRAITÉS LA POSSIBILITÉ DE DEMANDER AUSSI UNE CARTE DE MEMBRE HONORAIRE À LA RETRAITE EN SUIVANT CE MÊME PROCESSUS.
    • EN DROIT VU LES TEXTES CONTRAIRES QU’ILS VEULENT BIFFER DANS NOS STATUTS, ÇA SIGNIFIE QUE CEUX QUI NE LE FERAIENT PAS, NE SERAIENT PLUS RECONNUS PAR LE 301 ET NE POURRAIENT PLUS PARTICIPER AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES
    • ÇA VEUT AUSSI DIRE QU’UN RETRAITÉ PARTI DEPUIS DES ANNÉES QUI AVAIT CHOISI DE NE PAS DEVENIR MEMBRE DE NOTRE REGROUPEMENT DE RETRAITÉS OU QUI A CESSÉ DE PAYER SA PETITE COTISATION DE 50 cents par deux semaines, SERAIT RECONNU PAR LE 301 ALORS QUE C’ÉTAIT CONTRAIRE AUX RÈGLES ÉTABLIES PAR LE 301 avant même la création de notre Regroupement.
   
    • ENSUITE POUR TENTER DE TUER NOTRE REGROUPEMENT, ILS INSCRIVENT DANS LEUR TEXTE à b) QU’UN MEMBRE HONORAIRE À LA RETRAITE N’EST PAS TENU DE VERSER DES COTISATIONS AU SYNDICAT. IMAGINEZ LE BORDEL ET LA CONFUSION.
    • CECI EST CONTRAIRE NON SEULEMENT À NOS STATUTS, MAIS EST AUSSI CONTRAIRE AUX STATUTS DU SYNDICAT DES COLS BLANCS 429 QUI ONT POURTANT UNE SITUATION SIMILAIRE À LA NÔTRE, TEL QUE PRÉCISÉ À LEURS ARTICLES 8.02 et 8.03 2e par.
   
    • PUIS ILS POUSSENT LE BOUCHON LORSQU’APRÈS AVOIR RECONNU à d) NOTRE DROIT DE PARTICIPER AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES DU SYNDICAT AVEC DROIT DE PAROLE, MAIS SANS DROIT DE VOTE, ILS REVIENNENT PLUS LOIN SUR LEUR PAROLE À LEUR ART.4 3e paragraphe, AVEC UN TEXTE LIMITANT CE DROIT AUX TROIS SEULES ASSEMBLÉES RÉGULIÈRES QU’ILS PRÉVOIENT POUR L’AVENIR DU 301. CE QUI VEUT DIRE QU’ON AURAIT PLUS LE DROIT DE PARTICIPER AUX GROSSES ASSEMBLÉES EXTRAORDINAIRES ET SPÉCIALES AUXQUELLES ON ASSISTAIT.
    • CECI EST CONTRAIRE NON SEULEMENT À L’ART. 18.03 DE NOS STATUTS, MAIS ÉGALEMENT À B.1.10 c) des STATUTS DU SCFP dont ils se sont pourtant largement inspirés.
   
    • ENSUITE à e)  DANS UN TEXTE DE LEUR INVENTION QUI N’EXISTE NUL PART AILLEURS, ILS VEULENT SOUMETTRE DORÉNAVANT NOS RETRAITÉS AU PROCESSUS DISCIPLINAIRE PRÉVU POUR LES MEMBRES ACTIFS AVEC LEUR TRIBUNAL PRÉVU À L’ART.10 de leur projet; alors que cette mesure pour les retraités N’EXISTE NI dans les Statuts du SCFP NI DANS CEUX DU 429.


    • LE PIRE C’EST QUE C’EST UN DÉNI DES STATUTS ET DE LA CHARTE DE NOTRE REGROUPEMENT DE RETRAITÉS QUI A SES PROPRES RÈGLES LÀ-DESSUS AFIN D’ASSURER COMME DANS TOUTE ORGANISATION QUI SE RESPECTE D’ÊTRE JUGÉ PAR SES PAIRS S’IL Y A LIEU. C’EST CARRÉMENT DE L’INGÉRENCE ET UN MANQUE DE RESPECT DE L’AUTONOMIE DE NOTRE REGROUPEMENT.
   
    • FINALEMENT SANS MÊME EN PARLER, ILS TENTENT DE FAiRE  DISPARAITRE L’ART. 18.04 de NOS STATUTS «MEMBRE HONORAIRE» QUI PERMET AUX MEMBRES ACTIFS DU SYNDICAT DE RECONNAITRE LA CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE À NOTRE AVANCEMENT DE CERTAINS MILITANTS,


    • COMME CE FUT LE CAS ENTRE AUTRES POUR NOTRE PRÉSIDENT FONDATEUR LÉO LEBRUN, MME DOROTHY SAURAS QUI A ÉGALEMENT ÉTÉ HONORÉE PAR LE SCFP ET LE SCFP QUÉBEC, ET PLUS RÉCEMMENT POUR JEAN LAPIERRE NOTRE PRÉSIDENT PENDANT 18 ANS SUITE À SON EMPRISONNEMENT EN MA COMPAGNIE POUR LA CAUSE SYNDICALE. C’EST PLUS DE 1,300 MEMBRES PRÉSENTS EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE QUI ONT VOTÉ ÇA A L’UNANIMITÉ ! MÊME LE SCFP QUÉBEC ET LE SCFP NOUS ONT HONORÉS À L’ÉPOQUE.


    • C’EST COMME S’ILS SE DONNAIENT LE DROIT DE TOUT RENIER ET DE REMETTRE EN QUESTION NOS DROITS ACQUIS.


    • DANS LE MONDE SYNDICAL C’EST EXTRÊMEMENT GRAVE ET CONTRAIRE AUX PRINCIPES SACRÉ QU’ON DÉFEND COMME SYNDICALISTE.
Le PIRE c’est qu’AU 429à l’article 2 de leurs statuts, ILS ONT TOUT COMME NOUS LES DEUX DÉFINITIONS:
UNE POUR LEURS MEMBRES RETRAITÉS ET UNE POUR LEURS MEMBRES HONORAIRE.


EN FAIT DANIEL MORIN REPRÉSENTANT DU SCFP ISSU DU 429 S’EST CONTENTÉ DANS LA MAJORITÉ DE SES TEXTES AU NOM DE LA TUTELLE, DE PIGER SELON SON BON VOULOIR DANS LES STATUTS DU SCFP ET DU 429 ET DE FAIRE DU COPIER-COLLER.

 

DANS CE CAS-CI, IL A SÉLECTIONNÉ SES TEXTES DANS B.10.1 DES STATUTS DU SCFP QUI S’APPLIQUE HABITUELLEMENT AUX PETITES NOUVELLES SECTIONS LOCALES QUI N’ONT PAS DE STATUTS, NI DE REGROUPEMENT DE RETRAITÉS, COMME C’EST LE CAS CHEZ LES BLANCS ET LES BLEUS DE MONTRÉAL. D’AILLEURS POURQUOI DANS CE CAS-CI S’ILS VOULAIENT FAIRE ŒUVRE UTILE (PLUTÔT QUE DE S’AMUSER À TOUCHER AUX DROITS DES RETRAITÉS), NE SE SONT-ILS PAS INSPIRÉS DE LEURS STATUTS du 429 POUR AMÉLIORER NOS TEXTES.

 

POURQUOI LES ÉMISSAIRES DU COMITÉ FANTÔME DE LA TUTELLE N’ONT-ILS PAS PROPOSÉ LEUR ART. 3.06 À L’ART.18 DE NOS STATUTS, AFIN DE RESPECTER NOTRE NUMÉROTATION ET FACILITER AINSI LA COMPARAISON POUR LES MEMBRES QUI SONT EN DROIT DE TRANSPARENCE ? C’EST QU’ILS VEULENT EN FAIT L’AMENDER TOTALEMENT, SANS QUE ÇA PARAISSE.

 

POURQUOI UN TEL ACHARNEMENT CONTRE CE QUI FONCTIONNAIT SI BIEN EN HARMONIE ET EN TOUTE SOLIDARITÉ AVEC NOTRE SYNDICAT ? ALORS QUE NOUS ÉTIONS PRÉSENTS DANS TOUTES LES BATAILLES OÙ LE 301 S’IMPLIQUAIT.

 

UN DES FACTEURS DE CETTE INCOMPRÉHENSION ET DE CE QUI SEMBLE UNE JALOUSIE MALADIVE, VIENT PEUT-ÊTRE DU FAIT QUE LE TUTEUR VIENT COMPARATIVEMENT À NOUS, D’UNE PETITE SECTION LOCALE DU NORD-EST DE L’ONTARIO, TANDIS QUE NOTRE PRÉSIDENT NATIONAL VIENT D’UNE PETITE SECTION LOCALE DU NORD DE LA COLOMBIE BRITANNIQUE, QUI N’ONT PAS LA CHANCE D’AVOIR DROIT À AUTANT D’AVANTAGES ET À UNE VRAIE SOLIDARITÉ INTER-GÉNÉRATION COMME NOUS AVIONS BÂTIE AVEC NOTRE COMITÉ DES JEUNES AU 301.

 

NOUS VOUS ENCOURAGEONS FORTEMENT À VOTER CONTRE TOUT CES RECULS, INDIGNES DU SCFP QU’ON CONNAISSAIT !

 
Le301web
Pour tous ceux et celles qui souhaitent conserver leur droit à
recevoir leur copie papier du journal LE 301

Dans le journal de décembre, on nous avisait à la page 3- que le tuteur avait unilatéralement décidé de cesser de nous faire parvenir à la maison notre copie de notre journal syndical, à moins d'en faire la demande officielle personnellement avant mercredi prochain le 21 février 2018.
On nous y incitait à dorénavant en prendre connaissance sur le site Internet du Syndicat, comme si on avait le temps et le réflexe de savoir quand aller vérifier...et comme si c'était aussi pratique qu'un bon vieux journal papier qu'on peut laisser trainer au profit de toute sa famille et feuilleter à l'occasion.
Pour conserver votre droit et rester abonné, vous devez soit :
- remplir le coupon à cet effet au bas de la page 3 du dernier journal reçu en décembre et l'envoyer par la poste au SCFP 301 / 8455 Papineau Montréal QC. H2M 2G2 / A/S Journal Le 301. Ou encore de laissez votre coupon à la réception du syndicat.
- ou les aviser par courriel au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- ou en dernier recours tenter de laisser votre demande en appelant à la réception du 301 au 514-384-7730 ou demander à parler à un membre du comité d'éducation action politique

coupon journal301
 
logoRRCBMTLpt

Je vous informe qu'une pétition en ligne a été lancée sur le site Web de la Chambre des communes par Mme Louisette Hinton présidente de la coalition des retraités C2V2.
Cette pétition a pour but de réclamer du gouvernement fédéral des modifications législatives dans le but de  protéger nos régimes de retraite afin qu'ils soient  désormais considérés comme créanciers prioritaires dans les cas de faillites et de restructurations d'entreprises.

Demander que nos régimes de retraite soient considérés comme créanciers prioritaires dans les cas de faillite ou d'insolvabilité d'employeurs est une vieille revendication des retraités, en particulier de ceux et celles qui ont été victimes, ces dernières années, de coupures de rente suite à de telles situations. Si leur régime de retraite avait été considéré créancier prioritaire, les coupures à l'époque auraient pu être moindres. Depuis l'adoption récente des différentes législations provinciales qui fragilisent nos régimes de retraite et en particulier celle qui a trait au non-financement des déficits de solvabilité par les employeurs et les crises économiques qui se suivent, il serait sûrement hasardeux de prétendre aujourd'hui que nous sommes complètement à l'abri de tels événements.

Je  vous invitons donc à signer cette importante pétition en cliquant sur un des liens apparaissant plus bas et en suivant les instructions qui apparaîtront à l'écran.
Je vous encourage aussi à convaincre d'autres retraités, amis et connaissances à signer cette pétition.

 

En français: https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-1165


En anglais:  https://petitions.ourcommons.ca/en/Petition/Details?Petition=e-1165


ou simplement allez sur Google et inscrire: pétition e1165. Si elle apparaît en anglais, cliquez FRANÇAIS dans la partie supérieure droite de l'écran
N.B. Si vous avez déjà signé cette pétition, prière de ne pas la signer la à nouveau...

 
 
 
logoRRCBMTLpt
fb bandeau 1ermai2017 mtl
Invitation à la fête internationale
des travailleuses et des travailleurs
du 1er mai 2017

Le Syndicat des Cols bleus regroupés de Montréal tient à inviter l'ensemble des syndiqués de toutes ses accréditations à la grande marche annuelle des travailleurs, tenue le 1er mai. Le rassemblement se tiendra au parc Jean-Brillant à 18H00. Le départ de la marche aura lieu à 18 h 30, vous pourrez facilement nous retrouver et vous regrouper sous les drapeaux fièrement déployés du 301.
Nous vous y attendrons en grand nombre et amenez vos parents et amis pour célébrer la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs. Prenez note que des lunchs seront disponibles gratuitement sur place. De plus, deux autobus partiront des bureaux du Syndicat, au 8455 Papineau, nous vous y attendons pour 17 h 00.


Ci-dessous, le lieu de rassemblement de la manifestation. Nous recommandons fortement aux retraités de profiter du transport par autobus offert par le Syndicat des cols bleus car le stationnement, dans ce secteur de la ville est complètement nul.
parc jean brillant2.800x0 is

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR VISITER LE SITE DE L'AUT JOURNAL
AutJournal Chantal R
 Faites un geste militant! Abonnez-vous à l'Aut'Journal!

 

 

Le vrai visage de l’indexation
19 décembre 2016

Une délégation de retraités Cols bleus de la Ville de Montréal, menée par Frantz Élie, responsable des régimes de retraite de notre Syndicat, a tenu un point de presse à l’Hôtel de ville de Montréal, le 19 décembre en après-midi. L’objectif de cette intervention était de sensibiliser l’administration Coderre et la population sur la réalité des retraités Cols bleus et de l’impact de l’abolition de l’indexation de leurs rentes (0,5 % - 1 %).
Pour écouter les entrevues accordées par madame Carter-Monette, Frantz Élie et Raymond Bilodeau, cliquez sur l'image ci-dessous :
  {play}conf19dec2016{/play}

Le Syndicat des Cols bleus regroupés de Montréal est déterminé à remettre les pendules à l'heure devant une administration de mauvaise foi, qui accumule les injustices et les fausses promesses.

Voici donc la première capsule vidéo visant à informer les membres et les citoyens de la Ville de Montréal du vrai visage de l'Administration Coderre.

La solidarité est notre force.

Le service aux citoyens est notre mission.

Remettre les pendules à l'heure est une nécessité.

 
 
Frantz Élie, du comité du régime de retraite des cols bleus de Montréal intervient à la radio et explique pourquoi on ne doit pas couper notre maigre indexation.

Les retraités Cols Bleus de Montréal font parvenir au maire de Montréal une lettre lui demandant de ne pas retirer la maigre indexation que nous avons obtenu lors de la dernière négociation.
Téléchargez la lettre en cliquant sur le logo :
captureLettreDC
 
Nos confrères et consoeurs cols bleus actifs s'apprêtent à prendre des décisions fondamentales qui touchent leur avenir et par le fait même, le nôtre aussi. Le gouvernement et la Ville veulent réduire leurs conditions de travail et le régime de retraite. Comme retraités, nous sommes concernés et nous devrons appuyer leurs décisions prise en assemblée. Nous sommes invités à leur assemblée et nous devrions tous y être! C'est la raison pour laquelle nous publions leur "COLS BLEUS SPÉCIAL"
EntetewebCBSpecial

Avis de convocation
pour tous les Cols bleus, membres du 301

Assemblée générale spéciale
Extraordinaire

Confrères, Consœurs,

Vous êtes tous invités à ce qui sera la plus importante assemblée spéciale des 50 dernières années.

Notre avenir collectif dépendra de votre présence massive et de votre implication personnelle.  Ou bien on se serre les coudes immédiatement ou bien on se laisse dépouiller encore et encore.  Je me suis engagée à aller au front pour vous, il est temps de nous mettre en marche, tout le monde debout !

Il ne s'agit pas d'une simple assemblée où votre présence est facultative, mais bien d'une assemblée qui aura un impact directe sur notre appauvrissement ou notre enrichissement à court, moyen et long terme !  Si on ne bouge pas tous ensemble vite et fort après il sera trop tard.  Non seulement on devra quêter pour sauvegarder nos droits et nos avantages mais toute amélioration substantielle de nos conditions de travail seront rêves du passé…

Le Maire de Montréal et des arrondissements, en complicité avec le gouvernement du Québec, veulent nous enlever à tout jamais notre droit à la libre négociation de nos contrats de travail.  On veut biffer du revers de la main ce droit fondamental obtenu dans le Code du travail en 1964, suite aux dures luttes faites par nos prédécesseurs à compter de 1940.  C’est le maire Coderre qui désormais aura le pouvoir de décréter nos conditions de travail, c'est un abus de pouvoir inacceptable !  Ils veulent niveler par le bas.  Il faut donc se mobiliser dès maintenant.  Comme nous serons en négociation au cours des prochains mois, nous serons directement touchés, il nous faut donc donner l’exemple.

C'est pourquoi la FTQ et le SCFP ont décidé de nous appuyer et de mobiliser tout leur monde (du secteur privé comme du secteur public), contre cette tentative extrême de décapiter le Code du travail.

Il est temps qu'on se lève debout et qu'on démontre que là c'est ASSEZ !  On a déjà assez fait de concession majeure, on ne veut pas maintenant subir la dictature d'élus, si facilement corruptibles, qui se serviront des instruments du système pour abrier et justifier leurs méfaits.

C'est pourquoi nous devons nous organiser sans tarder, tous ensemble, pour pouvoir résister solidairement.
______________________________________________________________

 

OU:         Au Centre Claude-Robillard, 1000 avenue Émile-Journault
QUAND :     mercredi 25 novembre 2015
HEURE :    18h

Ouverture des portes dès 16h30, des lunchs seront servis sur place pour la bonne marche de l’assemblée, il est primordiale qu’elle débute à 18h, donc soyez à l’heure !    

______________________________________________________________                                                                                                     
                                                                                                                                            
ORDRE DU JOUR :

 

  • Explications du contexte et de la stratégie recommandée pour arriver à nos fins ;
  • Rapport complet sur la compilation des demandes des cols bleus de Montréal;
  • Période de questions et réponses sur le cahier de nos demandes pour les
    cols bleus de Montréal ;
  • Vote à main levée pour les cols bleus de Montréal pour l'adoption du cahier des  demandes, tel que discuté et entendu ;
  • Vote secret sur la recommandation du Comité de négociation et de notre Exécutif syndical sur la stratégie à adopter pour tous nos membres de toutes nos accréditations;
  • Ajournement ;
  • Résultat du vote secret à la fin du décompte pour ceux et celles encore présent(e)s.

 

 

Solidairement et syndicalement,


Chantal Racette
Présidente
SCFP-301

Ce 11 novembre 2015

 

La Solidarité, la Vraie Force des Cols Bleus

 
on a rien vole libre nego
 
Voyez le discours de Jean Lapierre lors de la manifestation du 20 août 2014
 
VOIR LA MANIF DU 20 AOÛT EN IMAGES

Discours de Jean Lapierre Manif du 20 août 2014 vs Loi 3

Mes Amis, travailleuses, travailleurs, et retraités du Secteur municipal

Merci d’avoir répondu présent, malgré les difficultés de se joindre en plein cœur d’Été.

Le gouvernement libéral se trompe, s’il croit qu’il peut nous appauvrir sans contrecoups. Plus près de nous, le Maire Coderre se trompe également, s’il croit qu’il pourra se  cacher derrière une loi dont il aura été complice. Ils sont entrain de faire la grave erreur de réveiller  l’Ours qui dort.

Aujourd’hui, pour les retraités des Villes et du Transport urbain; et en ce qui me concerne de la Ville de Montréal, Ce n’est que le début des hostilités.

Lire la suite...