Tant et aussi longtemps, que la Ville ne nous donnera pas la garantie, qu’elle ne reviendra pas sur les maigres rentes et maigres indexations de ½ % par année qu’on s’est payé aux fils des années; on s’invitera partout à l’improviste pour dénoncer ceux qui veulent nous dépouiller.

Si nécessaire, Nous serons là l’an prochain, pendant le 375e anniversaire de Montréal et nous serons là, partout où ça compte, tant qu’on n’aura pas eu réparations s’il y a lieu;, comme nous l’avons déjà fait avec l’Aile des Vétérans, du temps de Bourque et de Tremblay.

En septembre nous tiendrons à cet effet, une Assemblée extraordinaire de tous les retraités cols bleus, pour repartir la Machine. Car il n’est pas question de se laisser voler par des petits politiciens, qui eux et leurs hauts-fonctionnaires se bourrent la face sans gêne, à coût de pensions dorées et de primes de départ, dépassant parfois le coût de la rente à vie d’un travailleur.

Ce n’est pas nous qui avons mal administré l’argent de nos fonds de pension, et qui l’avons placé dans des papiers commerciaux bidon en 2008
Ce n’est pas nous qui avons cessé de payer notre part, en se donnant des congés de cotisation, comme c’est encore le cas en partie; pendant que nous les travailleurs, nous payions bien sagement notre part.
Ce n’est pas nous non plus, qui avons trempé dans tant de magouilles de corruption à coût de centaines de Millions de$ depuis des décennies; pendant que nous dénoncions en vain ces fraudes, qui vont bien au-delà de ce qui est couvert par la Commission Charbonneau.

Aujourd’hui les politiciens veulent faire diversion, en ayant le culot de créer une crise sociale à nos dépens, pour faire oublier leurs frasques. Eh bien on ne se laissera pas faire. Qu’ils réfléchissent bien avant de nous attaquer : car on est Tenace et persévérant.

Actuellement, il faut que tout les travailleurs et travailleuses, qu’ils soient du public ou du privé, prennent conscience que ce gouvernement nouvellement élu, a entrepris sans en avoir parlé en campagne électorale, d’appauvrir toute la classe moyenne.

Déjà dès le début de l’été, le nouveau Ministre des finances Leitao, ce banquier avec l’appui de Couillard, a profité de la période des vacances et de la léthargie qui va avec, pour donner un 1er grand coup et supprimer en catimini la possibilité pour tous les retraités de moins de 65 ans, de pouvoir fractionner notre revenu avec notre conjoint; amputant ainsi nos économies d’une somme supplémentaire importante dès notre prochain rapport d’impôt. En tout c’est 85,000 ménages de retraités qui vont devoir débourser $600 de plus en moyenne par année au gouvernement de Philippe Couillard.

Pendant ce temps, Hydro Québec,, qui vient de nous faire avaler une augmentation de facture importante pour 2014; demande encore une nouvelle augmentation de 4 %, pendant qu’elle paie à des coûts exorbitants le coût de l’électricité produite par des compagnies privées, qui empiètent de plus en plus sur ce qu’on avait nationalisé, justement pour arrêter ces abus.

Non, nous ne nous tairons pas,
Que les politiciens commencent par donner l’exemple.
Qu’on mette fin aux Paradis fiscaux.

Que les hauts dirigeants du gouvernement et des Sociétés qu’ils contrôlent comme la Caisse de dépôt, ne puissent plus passer à d’autres Conseils d’administration avec qui ils étaient en relation; Comme Henri Paul Rousseau, qui est passé indécemment dès le 1er janvier 2009 : comme Vice-président du Conseil d’administration de Power Corporation,, en plus de bénéficier d’une prime de départ gênante, après avoir mis le Québec dans le trou…

Et après, seulement après, on les prendra au sérieux,, quand ils auront acquis notre Respect.

D’ici là, on ne vous laissera pas, aplanir par le bas, et démolir ce que des décennies de luttes ont construit,, afin que les générations futures profitent un peu du partage de la richesse.

On ne les laissera pas d’avantages, faire reculer la situation, pour en revenir du temps où la classe ouvrière, comme on le disait, vivait dans la pauvreté, pendant que l’écart entre les Riches et les ouvriers s’agrandit continuellement.

Ce n’est pas le genre de Société que les Québécois ont voulue,

Ce qu’ils font actuellement, c’est de l’usurpation de mandat et de l’abus de pouvoir, et nous n’avons pas l’intention de rester là impassible, les bras croisés à regarder le train passé.

Qu’ils se le tiennent pour dit;
Car ceux tout azimuts, qui se lèvent ici aujourd’hui en renfort à nos leaders syndicaux, ont tous par le passé prouvés qu’ils sont capable de livrer la marchandise.

Après toutes les concessions et les étalements de paiements qu’on leur a consentis au fil des années, pour les aider à payer leurs dettes qu’ils avaient contracté envers nous,
C’est pas vrai qu’on va se laisser Voler, car Nous on a rien Volé
Il est grand temps que le pendule revienne en faveur du peuple

Merci de votre attention et continuons le Combat
On se donne tous rendez-vous samedi le 20 septembre prochain à midi au Parc Lafontaine pour la Grande Marche des actifs et des retraités réunis. 


Comprendre la question des régimes de retraite
en 90 secondes. Voir cette vidéo :